The MasterBlog: Sex, politics and the Vice-Squad
Subscribe to The MasterBlog in a Reader Subscribe to The MasterBlog by Email

MasterBlogs Headlines

Wednesday, May 25, 2011

Sex, politics and the Vice-Squad


This article, published in France's Le Monde, analyzes the use of the police's investigations and information, by successive French Presidents….

De tout temps, la police a été l'instrument du pouvoir. Avant d'accéder à la présidence de la République, François MitterrandJacques Chirac et Nicolas Sarkozy sont tous passés par la Place Beauvau    
[Throughout history, the police has been the instrument of those in power. Before becoming president of the Republic, François Mitterrand, Jacques Chirac and Nicolas Sarkozy have all passed through Place Beauvau]

It's in French, so use the Google translator tool to help you read it in the language of your choice.
Sexe, politique et police des mœurs - LeMonde.fr
Avertie en continu, la Préfecture de police de Paris centralise les informations sensibles.
Avertie en continu, la Préfecture de police de Paris centralise les informations sensibles.AFP/ERIC FEFERBERG
L'Elysée, bien plus que les médias, n'ignorait rien de la vie privée de Dominique Strauss-Kahn. Le pouvoir, alimenté par ses relais dans la police, sait tout des secrets les plus intimes des hommes politiques, jusqu'à user des informations graveleuses dont il dispose.
Ainsi, des proches de Nicolas Sarkozy avaient pris soin de laisser "fuiter" auprès du Monde, ces derniers mois, l'existence d'une note, rédigée peu avant la présidentielle de 2007, par un policier de la base. Quelques lignes signalant la présence de M. Strauss-Kahn, surpris en fâcheuse posture dans une voiture, à l'ouest de Paris, dans un haut lieu des rencontres tarifées, à l'occasion d'un banal contrôle.
Sollicités, ni la Préfecture de police de Paris ni le ministère de l'intérieur n'ont souhaité confirmer – ou démentir – l'existence de cette note. Trois sources différentes ont pourtant assuré au Monde que ce rapport avait existé, et qu'il avait été porté à la connaissance de l'entourage de M.Sarkozy.
Selon l'une de ces sources, l'original de cette note a été passé au broyeur. A l'époque des faits, il fut décidé, en haut lieu, de ne pas donner de suites à cette affaire sur le plan pénal – ou médiatique. Candidat malheureux à la primaire du PS fin 2006, DSK ne présentait pas alors le même enjeu pour le pouvoir. Et c'est en parfaite connaissance de cause que M. Sarkozy, une fois élu, le propulsa à la tête du Fonds monétaire international (FMI).
Mais ces derniers mois, au fur et à mesure de la progression de DSK dans les sondages, des hommes de confiance de M.Sarkozy se sont vantés devant des journalistes de "tenir" le patron du FMI, dont ils menaçaient de révéler les frasques. C'est ainsi que cette note a refait providentiellement surface. Au même moment, le chef de l'Etat se posait en "moine trappiste", par opposition à la réputation de coureur de jupons de DSK.
ÉQUIPE LA MIEUX RENSEIGNÉE DE FRANCE
C'est un fait : M.Sarkozy, depuis 2002, connaît certains aspects de la vie privée des personnalités susceptibles de présenter un jour un danger électoral. A son arrivée au ministère de l'intérieur, il a constitué une équipe de fidèles qui lui doivent tout. De Bernard Squarcini, patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), à Claude Guéant, ministre de l'intérieur, en passant parAlain Gardère, directeur adjoint du cabinet de ce dernier, ou Michel Gaudin, préfet de police de Paris, cette équipe est la mieux renseignée de France.
Fin avril, DSK avait d'ailleurs identifié le danger, comme l'a rapporté Libération : son appétence pour les femmes, certes, mais surtout les méthodes supposées de M. Guéant, à l'origine selon lui de la propagation des rumeurs sur sa vie intime.
De tout temps, la police a été l'instrument du pouvoir. Avant d'accéder à la présidence de la République, François MitterrandJacques Chirac et Nicolas Sarkozy sont tous passés par la Place Beauvau. Lors de son retour à l'intérieur, en juin 2005, M.Sarkozy avait confié :"Je serai mieux protégé."
De fait, il en profita pour retourner l'affaire Clearstream en sa faveur, et surtout placer ses hommes aux postes clés. L'une de ses premières mesures fut de renvoyer Gérard Dubois, un conseiller du préfet de police – chiraquien – Philippe Massoni, accusé de s'être répandu sur la liaison de son épouse de l'époque, Cécilia, avec Richard Attias.
Il est vrai que les policiers, qu'ils appartiennent aux renseignements généraux (RG, désormais fondus dans la DCRI), à la sécurité publique, voire à la brigade de répression du proxénétisme, reçoivent des renseignements ultrasensibles. Ainsi, les patrons de boîtes échangistes ont pour coutume de signaler à la police – avec qui ils soignent leurs relations – la présence de personnalités politiques dans leurs soirées.
Etablissement connu du centre de Paris où le libertinage se célèbre au quotidien, Les Chandelles ont ainsi inspiré plus d'un "blanc"(note sans en-tête ni signature) aux RG. Les services sont aussi capables d'aller creuser des détails incongrus : durant la campagne présidentielle de 2007, les RG planchèrent ainsi sur le coût de la garde-robe de Ségolène Royal
MÉCANIQUE EXTRÊMEMENT EFFICACE
Les renseignements les plus "utiles" remontent naturellement à l'Elysée. C'était déjà le cas sous d'autres présidences. Dans les années 1990, les RG enquêtèrent ainsi sur la vie privée deBertrand Delanoë ou de Jack Lang. Des notes blanches furent même établies. Rien n'était étayé, mais plus d'un journaliste fut bénéficiaire de drôles de "tuyaux"
Etiqueté chiraquien, Yves Bertrand, patron des RG de 1992 à 2004, joua un rôle central dans ce dispositif. Mis en cause pour s'être intéressé à la vie intime des politiques, il assume ses enquêtes très "privées", se voyant même"réhabilité" par l'affaire DSK, qu'il qualifie de"victoire posthume" ! "Je ne sais rien de l'affaire du Sofitel, mais de manière générale, cela prouve qu'il est légitime de s'intéresser à la vie privée des hommes politiques. D'ailleurs, on me commandait parfois des enquêtes pour savoir si une personne pressentie au gouvernement avait des fragilités", dit-il.
L'un de ses principaux interlocuteurs était Claude Guéant. "Lorsqu'il était directeur de la police (1994-1998) puis du cabinet du ministre(2002-2004), je lui rendais compte de tout. Il notait ce que je lui rapportais, y compris les éléments privés, dans des petits cahiers", affirme-t-il.
M. Guéant avait pourtant assuré en 2008 à Mediapart : "Concernant des éléments de vie privée relatifs à des personnalités, il n'en a jamais été question dans nos discussions."Arme de déstabilisation – ou de dissuasion – contre un adversaire menaçant, la "police des mœurs" sert, parfois, à défendre le président.
La DCRI a ainsi mobilisé ses forces en 2010 pour savoir d'où provenaient les ragots sur le couple présidentiel. Suspectée, Rachida Dati fut mise sous surveillance. Même les plus fidèles des sarkozystes ne sont pas à l'abri de cette mécanique extrêmement efficace.
Gérard Davet et Fabrice LhommeArticle paru dans l'édition du 25.05.11


No comments:

Post a Comment

Commented on The MasterBlog

Tags, Categories

news United States Venezuela Finance Money Latin America Oil Current Affairs Middle East Commodities Capitalism Chavez International Relations Israel Gold Economics NT Democracy China Politics Credit Hedge Funds Banks Europe Metals Asia Palestinians Miscellaneous Stocks Dollar Mining ForEx Corruption obama Iran UK Terrorism Africa Demographics Government UN Living Bailout Military Russia Debt Tech Islam Switzerland Philosophy Judaica Science Housing PDVSA Revolution USA War petroleo Scams articles Fed Education France Canada Security Travel central_banks OPEC Castro Nuclear freedom Colombia EU Energy Mining Stocks Diplomacy bonds India drugs Anti-Semitism populism Arabs Brazil Environment Irak Saudi Arabia elections Art Cuba Food Goldman Sachs Syria Afghanistan Hamas Lebanon Silver Trade copper Anti-Israel Egypt Hizbollah Madoff Ponzi Warren Buffett press Aviation BP Euro FARC Gaza Honduras Japan Music SEC Smuggling humor socialism trading Che Guevara Freddie Mac Geneve IMF Spain Turkey currencies violence wikileaks Agriculture Bolívar ETF Restaurants Satire communism computers derivatives Al-Qaida Bubble FT Greece NY PIIGS Republicans Sarkozy Space Sports BRIC CITGO DRC Flotilla Germany Globovision Google Health Inflation Law Libya Mexico Muslim Brotherhood Nazis Pensions Peru Uranium cnbc crime cyberattack fannieMae pakistan stratfor Apollo 11 Autos BBC Bernanke CIA Chile Climate change Congo Democrats EIA Haiti Holocaust IFTTT ISIS Jordan Labor M+A New York OAS Philanthropy Shell South Africa Tufts Ukraine bitly carbon earthquake facebook racism twitter Atom BHP Beijing Business CERN CVG CapitalMarkets Congress Curaçao ECB EPA ETA Ecuador Entebbe Florida Gulf oil spill Harvard Hezbollah Human Rights ICC Kenya L'Oréal Large Hadron Collider MasterBlog Morocco Nobel Panama Paulson RIO SWF Shiites Stats Sunnis Sweden TARP Tunisia UN Watch Uganda VC Water Yen apple berksire hathaway blogs bush elderly hft iPad journalism mavi marmara nationalization psycology sex spy taxes yuan ALCASA ANC Airbus Amazon Ariel Sharon Australia Batista Bettencourt Big Bang Big Mac Bill Gates Bin Laden Blackstone Blogger Boeing COMEX Capriles Charlie Hebdo Clinton Cocoa DSK Desalination Durban EADS Ecopetrol Elkann Entrepreneur FIAT FTSE Fannie Freddie Funds GE Hayek Helicopters Higgs Boson Hitler Huntsman Ice Cream Intel Izarra KKR Keynes Khodorskovsky Krugman LBO LSE Lex Mac Malawi Maps MasterCharts MasterFeeds MasterLiving MasterMetals MasterTech Microsoft Miliband Monarchy Moon Mossad Mugabe NYSE Namibia Nestle OWS OccupyWallStreet Oman PPP Pemex Perry Philippines Post Office Private Equity Property Putin QE Rio de Janeiro Rwanda Sephardim Shimon Peres Stuxnet TMX Tennis UAV UNHRC VALE Volcker WTC WWII Wimbledon World Bank World Cup ZIRP Zapatero airlines babies citibank culture ethics foreclosures happiness history iPhone infrastructure internet jobs kissinger lahde laptops lawyers leadership lithium markets miami microfinance pharmaceuticals real estate religion startup stock exchanges strippers subprime taliban temasek ubs universities weddimg zerohedge

Subscribe via email

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

AddThis

MasterStats